L’ouvrage

 

BLOC 1 (bloc d’entrée)

Entrée principale de l’ouvrage grâce à une passerelle (entrée des troupes) et un pont-levis (accès des camions au hall de déchargement). Il est muni de créneaux FM 24/29, 2 cloches GFM (Guetteur Fusil Mitrailleur), 1 cloche LG (Lance Grenade) et 2 mortiers de 81 mm permettant, grâce à leur portée de 3600 m, d’atteindre la plaine de Menton.

BLOC 2 (bloc de barrage)

Armé de canons de 75 mm (dont la portée était limitée afin de ne pas tirer au-delà de la frontière, sa mission étant de défendre la plaine de Menton et d’appuyer l’avant poste du Pont Saint Louis) ; les 3 jumelages Reibel (2 en direction de Menton et 1 vers le bloc 3 ) ; et d’un cloche d’observation VDP (Vision Directe et Périscopique permettant l’observation grâce à un périscope de type J2).

BLOC 3 (bloc de flanquement)

Il était le bloc le plus important de l’ouvrage avec 2 canons de 75 mm, 2 mortiers de 81 mm et 2 cloches GFM, tous dirigés côté montagne pour couvrir essentiellement l’ouvrage de Roquebrune (Cornillat). Les allemands l’ont fait sauter à l’aide d’explosifs pour couvrir leur retraite en 1944.